Revue de presse

15.02.2021

Le marché du logement ne connaît pas la crise en Suisse

Les prix des logements et le nombre de bien vendus ont poursuivi leurs hausses, malgré la pandémie en Suisse. La région lémanique reste la région la plus chère dans le secteur.

Le marché du logement privé est resté stable en Suisse. Et ce, malgré la crise liée au Covid-19, indique une étude annuelle publiée par le portail de l’immobilier Homegate ce lundi.

Dans les quatre régions de marché les plus liquides de Suisse (Zurich, Suisse du Nord-Ouest, Berne, région lémanique), les prix des maisons individuelles ont augmenté pour atteindre en moyenne CHF 1,3 million, soit 3,7% de plus que l’année précédente.

Les prix des appartements en copropriété ont eux augmenté pour atteindre en moyenne 0,85 million de francs, soit une hausse de 0,5%.

La région lémanique toujours aussi chère

C’est dans la région lémanique que les prix des maisons individuelles ont le plus augmenté. Avec une hausse des prix moyens des biens dans la région lémanique de 4,1%, soit plus de deux fois plus rapide que dans la deuxième région la plus chère de Zurich (+1,6%), l’écart de prix des maisons individuelles entre les deux régions a continué de se creuser.

Enfin, l’étude pointe le fait que les écarts de prix sont toujours plus importants dans les communes. Concernant les maisons individuelles, parmi les cinq communes affichant les prix moyens les plus élevés, trois proviennent du canton de Genève.

Pour ce qui est des appartements, c’est dans la zurichoise mais aussi lémanique que les prix moyens des appartements en copropriété sont les plus élevés.

Source : 20minutes.ch,